Lou Rotzinger
lebal
14/10/16

I composed the score and played it live for the amazing show “Le Bal”,

imagine by Jeanne Frenkel & Cosme Castro, at l’A.É.R.I (Montreuil).

It was magic…

lebal

Report here (french) :

Une invitation au Bal

“Quand la Comète ouvre Le Bal, cela donne un voyage étonnant, à la fois poétique et mordant, où se mêlent l’âme douce et bricoleuse d’un Michel Gondry et l’esprit acéré et décalé d’un Quentin Tarantino. Dans ce spectacle qui n’a rien d’une pièce, dans cet espace-temps où s’entrechoquent les styles et les genres, dans cette incroyable parenthèse créative, où la musique live flotte au-dessus d’un plateau qui, tour à tour, est une salle de bal, une ville endormie, un avion, une route en lacets, un hôtel de passe… on croise des bandes de jeunes tout droit sortis de West Side Story, un Roméo et une Juliette, un proviseur à la gâchette facile, une prostituée de 13 ans à la voix de vieux travelo… De la comédie musicale à la tragédie, du sketch au court métrage, de la parodie à la triste vie… les 16 comédiens qui rythment ce bal, orchestré par un duo de créateurs déjantés, valsent avec les codes et les bonnes idées. Il y a de la bidouille sur scène et du romantisme dans l’air. Un mélange irrésistible qui swingue, entraîne le spectateur dans cette histoire d’amour qui est, en réalité, une histoire de création. A chacun de s’emparer de ce conte moderne qui donne sans compter, de la générosité de cette troupe qui passe d’un univers à un autre, nous embarque dans un avion au-dessus des Andes avec une feuille de papier pliée, nous fait grimper sur les toits pour échapper à des tueurs à coups de tours de passe-passe lumineux, crève l’écran pour nous faire rire, rêver, pleurer. Cette inventivité à couper le souffle, cette énergie, cette sincérité sont absolument irrésistibles. Avec Le Bal, le temps passe trop vite. On voudrait continuer à admirer cette foule de toutes petites choses, qui font un très grand moment. On voudrait tournoyer, encore et encore, sur cette piste pleine d’étoiles.”

Vanessa Zocchetti